À propos

À propos de la DRHD-NA

En 1995, la Corporation du dévelopement des ressources humaines et durables Nation Algonquine (CDRH-HA) a été mandaté d'offrir des programmes de formation et d'emploi en vertu de l'entente bilatérale régionale (EBR) qui fut en vigueur jusqu'en 1998.

En 1996, les Premières Nations du Québec et Développement des ressources humaines Canada ont signé un nouveau type d'accord, l'entente bilatérale régionale (EBR), avec l'objectif spécifique de transferer aux Premières Nations la pleine juridiction de la formation et du perfectionnement de la main-d'oeuvre autochtone.

Aux fins de ce nouvel accord, les Premières Nations du Québec ont modifié la formule d'association instituée en vertu de la stratégie Les chemins de la réussite. DRHC, une division du Québec, a ensuite procédé à la signature de quatre EBR au Québec:

  • Un EBR avec la Nation Inuite
  • Un EBR avec la Nation Crie
  • Un EBR avec les communautés algonquines de Lac Barrière, Wolf Lake et de Temiskaming
  • Un EBR avec 30 communautés des Premières Nations sous l'égide de l'APNQL
  • Les Inuits, les Cris et les Nations Algonquines ont créé leur propre structure opérationnelle.

En 1999, la Corporation du dévelopement des ressources humaines et durables Nation Algonquine (CDRH-HA) est devenue une Ententes de développement des ressources humaines autochtones (EDRHA) avec le mandat de son conseil d'administration d'agir comme un agent de la prestation des programmes de développement des ressources humaines à ses communautés des Premières Nations membres, à promouvoir l'apprentissage professionel au sein de ses communautés membres en offrant des programmes d'emploi, de formation et de développement économique qui correspondent aux besoins des Premières Nations membres, à promouvoir le développement durable au sein du territoire traditionnel des Premières Nations membres.

Actuellement, la Corporation du dévelopement des ressources humaines et durables Nation Algonquine (CDRH-HA) est en train de mettre en œuvre la nouvelle stratégie de Service Canada (DRHC). Cette stratégie est orientée vers la demande, plutôt que'être orientés vers le client, comme fut le cas lors de la précédente stratégie. Dans le cadre du nouvel accord nous allons concevoir et offrir des programmes d'emploi et de services les mieux adaptés aux besoins uniques de nos clients. Nous atteindrons cet objectif en appuyant le développement des compétences en demande, et en encourageant les partenariats avec le secteur privé, d'autres Premières Nations, les provinces et les territoires.